• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

1 octobre, 2008

un prince a écrit – débat & argumentation

Classé dans : off-off — ¤ @ 1:10

un prince a écrit - débat & argumentation dans off-off le-prince-en-regardant-le-serpent

« C’est un truc que j’avais essayé de dire sur la place mais je n’y étais pas parvenu; la différence entre débat et argumentation (s’il faut choisir deux mots).

Le débat, c’est pour séparer, pour fixer les frontières; deux camps, un public (c’est nécessaire, on verra pourquoi), un affrontement où les arguments s’entrecroisent et à l’issue duquel aucun camp n’a convaincu l’autre ou fait bouger les positions en quelque manière. Résultat nul ? Pas du tout, l’enjeu du débat, c’est le partage du public; c’est lui qu’il faut convaincre, pas le camp d’en face. Un jeu à somme nulle (ce que gagne l’un, c’est l’autre qui le perd). Mais ce n’est pas un exercice vain ou mauvais en soi; il faut simplement le mettre à sa place.

L’argumentation, c’est un jeu complètement différent, où l’enjeu est de créer de la valeur (ce qui le distingue du jeu à somme nulle qu’est le débat), où les deux camps, pour n’être pas identiques, se considèrent néanmoins comme partenaires et où le coeur du fonctionnement est de se placer du point de vue de l’autre pour y développer ses propres arguments; un double jeu de passerelles, avec des choses qui marchent, qui créent des perspectives inenvisagées, d’autres qui ne marchent pas et sur lesquelles on peut s’interroger, pour lesquelles on peut chercher des stratégies de contournement. C’est un jeu qui allie coopération et compétition (« coopétitif » comme on le dit en rigolant du côté des neurosciences): compétition car ce sont ses arguments propres que chacun développe, coopération car ce développement doit se faire du point de vue de l’autre. Pas deux monades qui se tirent dessus à coup de canon devant un public qui compte les points (ça, c’est le débat), mais deux monades qui cherchent à former entre elles un espace de circulation qui leur est commun et qui n’existait pas auparavant.

Ces deux modalités ont leur légitimité; il faut aussi reconnaître qu’argumenter est bien plus difficile que débattre car cela impose une prise de risque, un « hors les murs » alors que le débat se contente de la tranquille satisfaction de l’étalage des opinions.

Il n’est pas nécessaire d’être d’accord ou même d’avoir des positions proches pour débattre; l’essentiel est qu’une relation de confiance soit établie entre les parties, que chacune se risquer hors des murs.

Bon, c’était un peu long tout cela et en plus c’est toujours confus ! »

(archie comm’120 chez héron Gris)

1...7576777879

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque