• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 19 janvier 2009

19 janvier, 2009

pédophiles – des messieurs si respectables!

Classé dans : perso — ¤ @ 8:57

.

pédophiles - des messieurs si respectables! dans perso SPC720~En-revant-AffichesJo Parry

.

bon!.. c’est vrai que je n’étais qu’une marchande de bêtises
non.. je ne les faisais pas toutes.. mais j’en faisais beaucoup
c’était Mour qui en faisait le plus

enfin bon.. nous avions fait une « faute grave ».. nous avions tagué les murs de la cité..
pour « soulager » notre famille de leurs garnements .. un instit’.. c’est comme ça qu’on les appelait.. avait proposé de nous donner des cours de rattrapage à mon frère et à moi

le maître était un monsieur très très bien.. très respectable.. très respecté
il aidait à la mairie pendant l’été
il avait une petite fille.. Loulou.. et puis sa femme avait des cheveux longs et roux.. j’entendais dire qu’elle était très belle.. moi je ne savais pas

ce monsieur s’intéressait à moi.. et ça me plaisait.. je comprenais qu’il me trouvait plus intelligente que mon frère.. et qu’il voulait m’aider à progresser

quand il m’a demandé si je voulais travailler seule ou à deux.. j’ai dit sans hésiter « seule! »
je ne voulais pas de Mour.. il était nul
moi j’allais apprendre plein de choses.. et surtout j’allais lui montrer .. à ce monsieur si savant et si respectable.. .. tout ce que je savais faire

le premier cours .. je ne m’en souviens plus.. je crois que nous avons décidé des horaires et des modalités.. franchement.. ça ne m’a pas marquée

c’est la deuxième fois

j’étais assise à un pupitre
le pupitre était contre un mur.. au dessus il y avait une fenêtre .. avec des barreaux
je faisais une dictée

j’étais toute maigrichonne.. je ne portais qu’un tablier à carreaux.. je crois.. des carreaux rouges et verts.. un vague souvenir
le maître .. lui.. était assis tout près de moi

il avait un bras sur sa jambe.. l’autre sur le dossier de ma chaise
il était penché sur le cahier d’exercices
il regardait attentivement ce que j’écrivais
un bon instituteur.. consciencieux et attentif
et puis ça allait coûter cher à mes parents.. donc il s’appliquait

et puis j’ai senti sa main sur ma jambe nue
et sa main est montée.. un peu plus haut.. juste là où les cuisses forment un creux velouté est tiède

« tu aimes?
-non »
j’étais tremblante.. j’avais neuf ans.. juste neuf ans.. il en avait au moins cent.. si ce n’est plus
il sentait l’après rasage.. ou le gel .. ou alors .. je ne sais plus.. je sais qu’il puait
« pourtant tu as dit que tu voulais être seule avec moi
-..
« et puis tu souris.. tu veux que je continue?
-..
-tu veux que j’arrête?
-oui »
il a eu l’air un peu fatigué.. ou triste.. ou rien
« d’accord.. comme tu veux.. je ne recommencerai plus.. ce sera notre secret »

je me souviens qu’il a pris le cahier qui était devant moi et qu’il s’est mis à corriger
j’ai eu comme de la peine
il n’avait même pas l’air méchant.. même pas l’air en colère
et puis il avait cessé aussitôt
j’avais un peu honte .. j’avais envie de lui demander pardon
et puis c’est vrai aussi que maman me disait souvent :
« tu te balades à moitié nue.. ce n’est pas joli.. une fille ça doit être timide »

c’est vrai que je n’étais pas timide
et puis c’était de ma faute.. c’est moi qui avais voulu venir seule

chez moi je n’ai rien dit.. c’était le week-end.. j’étais presqu’arrivée à oublier

c’est le lundi ou le mardi.. quand il m’a fallu retourner
je me suis mise à geindre.. puis à pleurer.. puis à sangloter
j’avais peur.. peur du maître.. mais aussi peur de ma mère.. peur qu’elle fasse un scandale.. peur qu’elle en parle à papa

« tu es sûre?.. tu me jures? »
inouïe!! quand elle m’a dit ça.. j’ai eu peur de m’être trompée.. peur de l’avoir rêvé
mais mon corps refusait d’avancer
« je ne veux plus jamais y aller »

et là maman a été sublime
je ne sais plus combien coûtait le cours.. elle a pris son porte monnaie
« viens »
nous sommes allés tous les trois chez l’instit
« je viens vous payer
-laissez
-si si j’y tiens!! »
Mour n’a rien compris ou a tout compris.. je ne sais
même papa..

bizarre.. personne ne m’a rien demandé..
maman a été magnifique
nous n’en avons plus jamais reparlé

pourtant.. une pensée mauvaise m’a traversé l’esprit.. mon esprit d’enfant.. plus maintenant.. mais à l’époque
à l’époque je me suis dit que maman m’avait crue parce que les cours coûtaient cher.. mais s’ils avaient été gratuits.. elle m’aurait peut-être obligée
oui! je l’ai pensé

et puis.. j’ai pensé aussi.. et quelques fois je le pense encore..

est-ce que ce monsieur ce serait permis si mes parents avaient été riches??!! .. si maman n’avait pas été Berbère??!!

je me suis demandé aussi jusqu’où les choses auraient pu aller.. moi j’ai eu de la chance .. la chance d’avoir osé parler.. la chance d’être réactive

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque