• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 26 juin 2009

26 juin, 2009

Martinique – référendum sur l’autonomie – Tout cela finira mal

Classé dans : actualité — ¤ @ 16:00

http://www.dailymotion.com/video/x9oz8y

début décembre 2005 ..  Nicolas Sarkozy  alors ministre de l’intérieur..  va en  Martinique.. espérant motiver ses troupes et labourer son créneau sécuritaire
malheureusement.. l’UMP.. présidée par Nicolas Sarkozy..  a présenté  juste avant.. un texte de loi prévoyant que les manuels scolaires souligneraient  »le positif de la colonisation »
la Martinique s’enflamme.. elle dénonce ce texte de loi..  Aimé Césaire .. le maire honoraire  .. qui a été programmé ..  décide de ne pas recevoir Sarko .. et une série de manifestations sont organisées  pour le recevoir comme il le mérite
courageusement.. 24 heures avant son arrivée prévue.. Nicolas Sarkozy décide de renoncer à  son déplacement
dans une interview accordée à France-Antilles.. il parle de  »malentendu » qui l’empêcherait de traiter sereinement de sécurité .. de développement économique ..  d’emploi.
sur France3 ..  il hausse les épaules..
  »la repentance permanente  sur l’histoire de France parfois touche aux confins du ridicule« .. sans commentaire!

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

mars 2006 .. Sarkozy.. toujours président de l’UMP .. et toujours ministre de l’intérieur.. est reçu par les élus de la Martinique et Aimé Césaire..  »On a dit de moi que j’ai fui. Le coq de combat ne fuit pas : me voici parmi vous.« .. visite au pas de charge
au Club Med .. il ironise même sur la chanson de carnaval qui lui a été consacrée.
Un peu plus tard ..  face aux sympathisants UMP réunis à  Madiana.
.  »Je croyais que j’aurais été mal reçu. Cela a été tellement agréable, j’ai tellement vu de gens sourire, me souhaiter la bienvenue, que je n’exclus pas de revenir »
aucun malentendu entre les Antilles et lui!.. tout baigne!.. il le dit.. ses sbires le répètent en choeur.. 

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

fin mars 2007..  Nicolas Sarkozy revient en tant que candidat à  l’élection présidentielle.. son objectif? .. finir d’effacer les tensions .. assurer qu’il ne tiendra pas rigueur à  la Martinique de l’avoir fait reculer seize mois plus tôt .. convaincre cette terre de l’envoyer à  l’Elysée.
il court dans un atelier de meubles au Robert pour saluer la valeur travail .. il file à  la rencontre d’étudiants à Schoelcher pour insister sur le caractère indispensable de la formation.. il tente de séduire lors d’un meeting à  Rivière-Salée ..  ses projets :  »zone franche globale .. continuité territoriale« .
résultat .. 33,77% des suffrages exprimés au premier tour .. 39,48% au second

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

avril 2008 .. obsèques nationales d’Aimé Césaire.. Sarkozy  président fait voyage éclair en Martinique.. présence silencieuse au stade de Dillon .. brève déclaration devant la presse à  l’aéroport.. « Que les Martiniquais sachent que notre République, une et indivisible, l’est également dans l’amour, dans la peine et dans l’espérance. ».. blablabla!

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

20 janvier 2009 début d’une grève générale à la Guadeloupe qui s’étend à la Martinique le  19 février  ..  tous les observateurs s’étonnent de sa discrétion et critiquent son manque de réaction .. Sarkozy Président.. décide de parler directement aux Antillais par le canal d’une intervention télévisée.. « Je sais le sentiment d’injustice qui vous habite, face à  des inégalités, à  des discriminations qui vous paraissent à  juste titre intolérables. Ce sentiment d’injustice je le comprends, je le partage .. Comment en effet justifier que les prix dans les départements d’outre-mer soient plus élevés qu’en métropole et donc le pouvoir d’achat plus bas ? Comment justifier que le chômage y soit si important ? Comment justifier les monopoles, les surprofits, les rentes de situation » et  « des formes d’exploitation qui ne devraient plus avoir cours au XXIe siècle? Il nous reste, c’est vrai, encore beaucoup à  faire pour construire ensemble une République véritablement fraternelle.. c’est mon but.. mon seul but« .. blablabla!

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

22 avril 2009 .. lancement des états généraux de l’Outre-Mer .. convoqués par Nicolas Sarkozy .. présence du secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer .. Yves Jégo..  y sont conviés associations ..  syndicats..  élus locaux .. pour « remettre à plat, territoire par territoire, tous les problèmes de l’Outre-Mer ».. le LKP et le Collectif du 5 février, estiment qu’ils ont entamé des états-généraux depuis plusieurs mois déjà .. qu’ils ont amorcé la mise en place des plateformes de revendications qu’ils défendent .. qu’ils n’ont pas attendu l’État pour le faire. . donc les deux principaux mouvements à l’origine des grèves générales en Guadeloupe et en Martinique refusent de participer aux états-généraux imposés par sarko

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

23 juin 2009  .. Jégo fait les frais de sa gestion de la crise aux Antilles ..  trop favorable aux grévistes ..  il est remercié ..   »après les bruits de couloirs, d’après les rumeurs, il semblerait que le patronat ait eu sa tête, entre guillemets..   Preuve de la connivence qu’il peut y avoir entre les békés et puis certains acteurs du pouvoir central » ( Elie Domota, leader du collectif LKP)..  Jégo a été prévenu de son départ moins d’une heure avant l’annonce du remaniement ministériel .. il est sorti sous les applaudissements du personnel ..  il a quitté le ministère sans piper mot.. 

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

26 juin 2009 .. Nicolas Sarkozy .. dans le hall de l’aéroport de Fort-de-France.. toujours speed.. « Je suis venu vous annoncer clairement que j’ai l’intention de consulter les Martiniquais sur l’évolution institutionnelle de leur territoire comme la Constitution m’y autorise ..  Les Martiniquais seront libres de choisir en leur âme et conscience le chemin qu’ils souhaitent emprunter.. Le débat dont nous parlons n’est pas celui de l’indépendance  le débat qui est ouvert est celui du juste degré d’autonomie, celui de la responsabilité, celui de l’équation unité-singularité.. Tant que je serai président de la République la question de l’indépendance de la Martinique, c’est à  dire de sa séparation d’avec la France ne sera pas posée .. «  

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

source Le Figaro 

fin du voyage éclair..   »Le droit de grève ne peut pas être utilisé comme un instrument de propagangde et de déstabilisation politique. Je ne suis pas prêt à accepter l’inacceptable. »……  »On me dit que je ne fais pas de bain de foule. Est-ce qu’on attend de moi que j’aille au carnaval ? Je sais aussi serrer des mains. C’est pas ce qu’il y a de plus difficile. Mais ce n’est pas ça qui donne un emploi« …… « Vous savez d’où vient le malaise de l’Outre-mer ? Avant les responsables de métropole se déplaçaient, venaient faire des discours dégoulinant de bons sentiments et d’exotisme en oubliant que vous avez les mêmes aspirations qu’en métropole. » ……“l’indépendance n’est pas à l’ordre du jour en Guadeloupe. Pas même l’autonomie. J’ai proposé un schéma à la Martinique. Il est écrit nulle part que la Martinique et la Guadeloupe doivent avancer en même temps”  (Monsieur Sarkozy  très agacé et un brin grinçant) 

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

source Le Figaro

réponse d’Elie Domota.. « Les Guadeloupéens aspirent à un changement réel et profond de leur vie. C’est pour ça que les états généraux ne sont qu’un leurre.. [il faut] une véritable consultation qui naisse en Guadeloupe et soit portée par la Guadeloupe .. Il faut demander à chaque Guadeloupéen ce qu’il a envie de faire, qu’il soit instituteur, médecin, avocat, marin-pêcheur, chômeur ou autre pour dire après à l’Etat français : ‘voilà ce que les Guadeloupéens souhaitent pour eux, pour leurs enfants et pour ce petit pays’.. [Mais pas de référendum].. car ce n’est pas une question, à laquelle personne ne comprend rien, qui va régler la situation« 

« Tout cela finira mal » (Jacques Chirac à Jean Louis Debré)

———————————————————-

et le comm’ de capeldaze « Comment peut-on en permanence dire et faire n’importe quoi et son contraire ?
Dans le même temps Mayotte vient d’être consulté sur la départementalisation, et a souhaité celle-ci à une large majorité.
Les DOM-TOM ne réclament pas un statut particulier, mais au contraire de l’équité avec la métropole, la fin des monopoles au seul profit de quelques margoulins peu soucieux de l’intérêt collectif »

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque