• Accueil
  • > actualité
  • > sans-papiers – José Chidlovsky – le mythe du délit de solidarité

6 octobre, 2009

sans-papiers – José Chidlovsky – le mythe du délit de solidarité

Classé dans : actualité,cinéma — ¤ @ 6:50

*

sans-papiers - José Chidlovsky - le mythe du délit de solidarité  dans actualité 200812300971_zoom

 José Chidlovsky et Rabeha El Bouhati à Toulouse

*

Baba Traoré était un étudiant malien .. il est mort noyé dans la Marne en tentant d’échapper à une interpellation
Nous nous sommes posé la question : qu’est-ce qu’on peut faire ? et nous y avons répondu : un film militant
” (Rabeha El Bouhati)
c’est ainsi qu’est né l’idée d’un long-métrage sur et avec des sans-papiers toulousains ..  un film destiné à une diffusion au cinéma “
Le Journal de Sans-Papier”

Des gens pour qui nous sommes incapables d’empathie parce que nous ne les voyons pas. Ils sont exclus de la qualité de citoyen. Pas un film sur les sans-papiers, mais avec les privés de papiers. Ils racontent leur histoire, la honte de leur condition, la peur qu’ils ressentent... (José Chidlovsky)

—————————————————————-————-

la peur..  la honte..  la vie.. ce film retrace le quotidien de ces sans-papiers à travers leurs journaux intimes .. qu’ils soient écrits.. filmés ou dessinés

ni fiction.. ni documentaire.. ni à proprement parler docu-fiction..  ”Le Journal de Sans-Papier”  retrace les trajectoires entrecroisées d’une dizaine de familles toulousaines..  et celles de personnages  impliqués d’une manière ou d’une autre dans le sujet.. Alain (le frère Franciscain) .. Sarah (fille d’un expulsé) .. Magyd Cherfi  (qui travaille avec des adolescents de familles privées de papiers) .. et des représentants de l’État.. le Président de la République .. son ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale

Je n’ai aucune intention de caricaturer leurs propos, ni de leur faire porter l’entière responsabilité du sort des sans-papiers. Ce serait oublier tous ceux qui se font de l’argent sur leur dos – recruteurs, passeurs, logeurs, employeurs… (José Chidlovsky)

 ————————————————————————–

et puis dans le film .. il y a aussi une jeune Algérienne .. privée de papiers après que sa mère se soit vue retirer sa pièce d’identité .. cette jeune qui redoutait de devenir une “sans-papiers” en âge d’être expulsée

c’est ainsi que José Chidlovsky a commis le délit d’aide au séjour de personne en situation irrégulière .. il  a hébergé la jeune femme 

en avril .. pour ses 18 ans.. cette jeune fille a déposé une demande de titre de séjour à la préfecture de Haute-Garonne.. elle a donné son adresse (celle de José Clidlovsky)

puis .. elle a reçu l’ordre de quitter le territoire français

c’est ainsi qu’en août.. des policiers de la PAF (police de l’air et des frontières) se sont présentés au domicile de José Chidlovsky pour l’informer qu’il était convoqué le 5 octobre pour avoir hébergé une clandestine

 —————————————————————

Ces gens qui vivent dans une peur permanente .. On m’accuse et je m’accuse moi-même d’héberger depuis six mois une personne qui n’a pas de papiers et d’héberger depuis longtemps et occasionnellement des personnes qui n’ont pas de papiers .. J’ai reconnu ce qu’ils considèrent comme un délit.. J’ai précisé que j’ai hébergé dans le passé et j’hébergerai encore des personnes sans-papiers.. J’espère qu’il y aura une mise en examen, et qu’il y aura de plus en plus de mises en examen pour qu’on puisse faire disparaître une loi qui ne correspond pas à la devise de la République française, seule identité nationale pour nous : Liberté, Égalité, Fraternité .. Je souhaite être inculpé (José Chidlovsky)

…………………………………………………………

c’était hier.. 5 octobre 2009

après 1 h 50 d’interrogatoire .. José Chidlovsky est sorti sous une salve d’applaudissements

——————————————————- 

il y a l’article L 622-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile.. mais Éric Besson s’est voulu rassurant en avril 2009.. Tous ceux qui aident de bonne foi un étranger en situation irrégulière doivent savoir qu’ils ne risquent rien

la preuve ! 

José Chidlovsky  encourt 5 ans de prison et 30 000 € d’amende pour délit d’aide au séjour de personne en situation irrégulière

——————————————————- 

non!

le délit de solidarité n’est pas un mythe

Une réponse à “sans-papiers – José Chidlovsky – le mythe du délit de solidarité”

  1. Mourad dit :

    «il n’y a pas de bénévole, d’humanitaire, ou de particulier qui ait, en France, en soixante-cinq ans, une seule fois été condamné pour avoir aidé, hébergé, nourri, conduit dans sa voiture, etc. un étranger en situation irrégulière».

    http://www.liberation.fr/societe/0101604675-delit-de-solidarite-besson-et-mam-font-l-explication-de-texte

    ***********************************************

    j’ai effacé les grossièretés

Laisser un commentaire

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque