8 mars, 2010

Lallou – une pute aussi respectable qu’une ministresse – témoignage perso

Classé dans : actualité,quotidien singulier — ¤ @ 12:01

billet écrit le 3 décembre 2009

*

Lallou - une pute aussi respectable qu'une ministresse - témoignage perso  dans actualité 1574R-28682

*

j’avais 14 ans .. Anne 15 .. nous avons rencontré Lallou .. une copine qui comme nous allait entrer en seconde
Lallou avait 16 ans.. et elle était la meilleure de la classe.. surtout en math
franchement Lallou.. nous la trouvions laide.. trop haute.. les jupes trop courtes.. une peau acnéique.. des cheveux gras
mais c’était une super copine .. totalement déphasée par rapport à nos petites querelles de mignardes .. elle était au-dessus.. voilà.. c’était le mot.. au-dessus

et donc nous avons rencontré Lallou
la joie!!
et nous avons causé des profs.. des garçons.. de nos projets

« moi j’arrête .. les études ne m’intéressent pas.. je veux être pute »
trop drôle!.. Anne a fait la grimace.. moi j’étais plus pragmatique
« ça t’es venu comment.. cette idée?
-je les ai observées .. elles n’ont pas grand chose à faire.. et elles gagnent bien
-t’as pas peur?
-non pourquoi? on est deux
-mais t’es pas vierge?
-non .. plus depuis cet été
-ça fait mal?
-un peu la première fois.. maintenant ça va
-et tu as aimé ça?
-pas plus.. ça a été vite fait.. un gars que j’ai rencontré en boîte.. on a fait ça dans une voiture
-et ta mère?
-quoi ma mère? ma mère s’est mariée.. elle a fait trois enfants.. elle couche avec mon père.. et en échange il nous nourrit.. c’est pas faire la pute ça?« 

Anne n’a pas pipé mot
moi je ne savais pas .. sauf que ça me semblait très risqué comme avenir
en fait je me disais qu’elle pouvait faire les deux.. suivre des études et faire la pute
mais Lallou n’était pas convaincue

c’est elle qui voyait

quand elle nous a quittées.. je n’ai pas pu retenir un
« c’est une bizarre idée.. t’en penses quoi?
-elle est folle.. t’en parle surtout à personne.. c’est notre secret« 

ça a été tellement notre secret qu’on n’a plus jamais abordé le sujet
mais quelques fois.. je la cherche des yeux quand je me balade le soir dans Zouloute
je ne l’ai plus revue
peut-être est-elle heureuse.. est-ce que je sais?

……………………………………………….

c’est Nadine Morano qui m’a fait repenser à Lallou
« Je n’ai pas fait de la politique pour me faire traiter de pute sur Internet ! »

et si on traitait madame Morano de  »femme au foyer ».. ça la vexerait?
non parce qu’une femme au foyer c’est bien une femme qui  accepte  par  contrat  (le mariage) des relations sexuelles en échange de petits services  non déclarés.. des relations sexuelles avec son mari certes .. mais à part ça.. quelle différence? 
bon.. c’est vrai.. la femme au foyer .. réalise aussi la majeure partie des tâches du foyer .. genre entretien domestique .. achats.. préparation des repas.. surveillance et éducation des enfants
est-ce pour ça que le mot « pute » est une insulte? .. parce que la prostituée n’est pas sensée repasser les chemises du monsieur qui l’honore?

………………………………………………..

d’ailleurs madame Boutin non plus ne doit pas trouver ce métier pas très clean.. c’est ainsi qu’elle a osé proposer la réouverture des maisons closes

j’ai eu un comm’ d’un ou une bloggeuse sur Nougatine .. comm’ que je mets ici avec une pensée particulière pour Lallou ma copine de classe si bonne en math

…………………………………………………………

Le STRASS (Syndicat des travailleurs du sexe) récuse le système abolitionniste actuel qui est en fait un système répressif à l’égard des travailleuSes du sexe sous prétexte de dignité humaine et de morale.
Nous sommes opposéEs au concept de maison close tel qu’elle existait aux XIXème et XXème siècles car elle était un moyen de contrôle et une entrave à nos libertés, et dénonçons l’hypocrisie des lois actuelles qui nous interdisent de travailler en intérieur, en particulier quand nous voulons travailler à plusieurs pour notre sécurité.

……………………………………………….

Nous sommes contre les maisons closes parce que :

* Nous refusons de travailler au profit du tenancier d’une maison close comme nous nous opposons à toute forme d’exploitation et parce que 100% des revenus issus du travail du sexe doivent revenir au travailleur lui-même.
* Nous refusons qu’une personne tierce nous impose ou influe dans le choix de nos clients, de notre prévention, de nos pratiques et de nos tarifs.
* Nous considérons que le dépistage obligatoire aux IST souvent préconisé avec la réouverture des maisons closes ne protège en rien les travailleuSes du sexe et leurs clients puisqu’il ignore les fenêtres de séroconversion lors des transmissions de ces maladies.
* Seul le port du préservatif protège et le dépistage obligatoire n’est en fait utilisé que pour inciter les travailleurs du sexe à accepter des rapports non protégés et à appliquer des politiques d’exclusion à l’égard des travailleurs séropositifs. Les scandales de contaminations dans l’industrie du porno sont un exemple flagrant de la contre productivité du dépistage obligatoire en matière de santé.
* Nous refusons d’être mis à l’écart de l’espace public dans des endroits fermés et espaces réservés ou cachés. Nous faisons partie de cette société et nous voulons que nos lieux de travail soient des espaces ouverts à tout public adulte et non des maisons closes.
* Nous ne voulons pas qu’un système réglementariste divise les travailleurs du sexe entre des réguliers qui travailleraient en maison closes et d’autres qui continueraient d’être criminalisés pour refuser de se plier au contrôle de l‘Etat. Nous voulons les mêmes droits pour tous quelle que soit notre nationalité.

……………………………………………….

Ce que nous voulons :
* Le droit de travailler où nous voulons.
* Le droit de nous associer avec qui nous voulons.
* Le droit de travailler avec qui nous voulons.
* Le droit de travailler comme nous le voulons.

Cela inclut donc d’abroger les lois sur le racolage et le proxénétisme qui nous empêchent d‘organiser notre travail et de nous loger de manière indépendante. En voulant dissuader l’existence de la prostitution, ces lois ne nous protègent pas, elles nous mettent en danger.

………………………………………………………………………………………..

Note : Ce sont aussi les conclusions de la Déclaration et du Manifeste pour les Droits des Sexworkers en Europe, rédigés à l’issue de la conférence européenne  de 2005, par plus de 300 travailleuSes du sexe de tout l’europe.

 

12345...29

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque