21 septembre, 2008

ou craindre le regard de la société.. qui sait?

Classé dans : quotidien singulier — ¤ @ 10:45

imaginons..

Adrien est lycéen.. il a 17 ans ..

ce matin Laurent.. le prof de philo leur a parlé de l’INCLINAISON.. de l’AMOUR.
« Cette tendance du moi vers un objet agréable distinct de soi .. une inclination.. un mouvement.. une attirance pour cet objet d’amour qui n’est en réalité que notre moi .. ou l’autre moi c’est à dire notre semblable.. une conception de l’esprit comme le bien ou le beau.. ce qu’on appelle communément l’attirance.. le désir.. l’amour« 

le cours est fini..
Adrien a tout compris.. ce cours était fait pour lui.. pour eux.. Laurent.. mon amour..
Laurent s’attarde un peu.. range ses feuilles.. et quand Adrien passe.. il lui demande de rester quelques minutes après le cours… juste quelques minutes volées à la banalité du quotidien trop singulier.

 

le père d’Adrien commence à s’inquiéter.. ce gosse le préoccupe.. il est étrange.. trop doux.. trop fragile.. incapable de se défendre.. de répondre aux quolibets de ses copains.. il a peur pour lui.

Adrien arrivera en retard..
il racontera alors que son prof l’a retenu après la fin du cours.. qu’il lui a demandé de lui remettre son carnet de correspondance.. qu’il a refusé.. que le prof lui a mis une gifle.. d’ailleurs.. Adrien est en pleurs.. 

son père est exaspéré.. un p’tit gars ça ne pleure pas!.. est-ce qu’il a pleuré lui quand sa femme .. la mère d’Adrien .. les a abandonnés?.. non.. il s’est chargé de tout.. il a fait la nounou.. il a vendu ses dessins .. ses gribouillis pour survivre.. avec son petit
il se fâche.. « frapper mon fils!.. et pourquoi? »
il se rend à la gendarmerie pour déposer une plainte pour coups et blessures.. il y tient..
Adrien y va à reculons.. mais comment faire autrement?.. si son père savait.. il le tuerait

Adrien puis Laurent seront  entendus par les gendarmes.. Laurent ne dira rien ..
il donnerait bien une autre version de ce qui s’est passé mardi matin .. mais en a-t-il le droit? .. il niera simplement être l’auteur de violences.

un peu plus tard.. une confrontation aura lieu entre Laurent et Adrien.. mais les deux camperont sur leurs déclarations..
à l’issue de la confrontation, Laurent sera remis en liberté.
« il n’y a aucune raison de poursuivre cet enseignant. ça se passe dans une salle de classe : un lieu clos, sans témoins. c’est la parole de l’un contre la parole de l’autre l’enquête de gendarmerie permettra d’y voir plus clair. »

ce sont les sapeurs-pompiers qui, vers 15 heures, frapperont à la porte de Laurent.. ils devront briser une vitre pour entrer chez lui.. ils trouveront son corps sans vie
mourir d’aimer.. avoir peur d’aimer .. ou craindre le regard de la société..qui sait?

Laurent avait 36 ans.

c’est il y a longtemps.. trop longtemps.. gabrielle et christian s’aimaient .. mais

ou craindre le regard de la société.. qui sait? dans quotidien singulier gabrielle

« N’en parlez pas, n’y touchez plus.. Il ne sera jamais normal.. Que par tristesse l’on se tue.. Et c’était un amour peut-être.. Un amour pourquoi, un amour comment.. Un qu’on ne met pas aux fenêtres.. Un qui ne ferait pas même un roman.. N’en parlez pas, n’y touchez plus..Mais savez-vous de qui je parle ?..Il ne sera jamais normal..Qu’on tue et qu’on y pense plus.. Et c’était un amour peut-être.. Un amour printemps, un amour souci.. Un qu’on ne met pas aux fenêtres..Un qui pouvait faire du mal à qui ?..Le printemps déplie ses feuilles..La liberté nous berce encore.. Nous qui sommes toujours dehors.. Il se pourrait bien que l’on veuille..Nous couper les ailes aussi« ..
(des fleurs pour gabrielle – extrait – anne sylvestre)

1...2526272829

Nouvelle-France au Mexique |
La vie à West-Cappel |
Commémoration de la Nakba à... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | congobasta
| les requins
| zimesque